Le CV de Dieu – Jean Louis Fournier

[transfert ancien article] Ayant changé de plateforme pour mon blog (l’ancienne imposait de la pub :$), je transferts petit à petit mes anciens articles. Les critiques étant anciennes, il se peut (très fortement) qu’elles soient courtes et peu travaillées.

le-cv-de-dieu-4226172

Le ciel était fini, la terre était finie, les animaux étaient finis, l’homme était fini. Dieu pensa qu’il était fini aussi, et sombra dans une profonde mélancolie. Il ne savait à quoi se mettre. Il fit un peu de poterie, pétrit une boule de terre, mais le cœur n’y était plus. Il n’avait plus confiance en lui, il avait perdu la foi. Dieu ne croyait plus en Dieu. Il lui fallait d’urgence de l’activité, de nouveaux projets, de gros chantiers. Il décida alors de chercher du travail, et, comme tout un chacun, il rédigea son curriculum vitae.

.

Les livres de Jean Louis Fournier sont rédigés sur le ton de l’humour, un humour assez noir mais avec toujours de mon avis un fond sérieux de réflexion.

On assiste donc à l’entretien d’embauche de Dieu dans une grande entreprise. Le directeur du personnel va passer en revue plusieurs des créations de Dieu (les succès comme les ratés) en lui demandant de justifier ses choix (par exemple, s’il a fait les moustiques c’est pour faire plaisir aux oiseaux). On passe en revue sont casier judiciaire (qui est lourdement chargé).

On est devant un Dieu qui n’arrive plus à gérer son fils alcoolique, qui ne sait plus comment satisfaire l’homme (il se plaint toujours, quand il fait chaud il veut du froid et inversement). On a aussi quelques exemples de correspondance épistolaire pimentée entre Dieu et le Pape.

J’ai beaucoup aimé ce livre, l’humour de l’auteur est très agréable à lire et on se marre vraiment d’un bout à l’autre. De plus, c’est un tout petit format écrit gros et assez « clairsemé » ce qui fait qu’il se lit en plus ou moins une heure. C’est le genre de livre qui convient parfaitement aux personnes qui n’aime pas beaucoup lire et évidemment aussi à celles qui adorent.

Je recommande vivement !

Pourquoi avez-vous créé le lune ?
On va dire pour les poètes.
Pas de raison pratique ?
Je vais être franc avec vous. Une nuit je suis rentré chez moi un peu éméché, et je n’ai pas réussi à mettre le clé dans la serrure, alors j’ai décidé de poser un luminaire dehors. Les poètes, j’ai dit ça pour faire bien ; en vérité, la poésie ça me gonfle, dit Dieu.

.

Les moutons, c’est vous aussi ?
Oui c’est moi.
Vous aviez une raison pratique ?
Bien sûr, les pelouses.
Maintenant qu’il y a des tondeuses à gazon, les moutons sont inutiles…
Vous avez deja mangé du gigot de tondeuse ? demande Dieu au directeur du personnel.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s