Druide – Olivier Peru

[transfert ancien article] Ayant changé de plateforme pour mon blog (l’ancienne imposait de la pub :$), je transferts petit à petit mes anciens articles. Les critiques étant anciennes, il se peut (très fortement) qu’elles soient courtes et peu travaillées.

url

1123 après le Pacte. Au nord vivent les hommes du froid et de l’acier, au sud errent les tribus nomades et au centre du monde règnent les druides. Leur immense forêt millénaire est un royaume d’ombres, d’arbres et de mystères. Nul ne le pénètre et tous le respectent au nom du Pacte Ancien.Les druides, seigneurs de la forêt, aident et conseillent les hommes avec sagesse mais un crime impensable bouleverse la loi de toutes les couronnes : dans la plus imprenable citadelle du Nord, quarante-neuf soldats ont été sauvagement assassinés sans que personne ne les entende seulement crier. Certains voient là l’oeuvre monstrueuse d’un mal ancien, d’autres usent du drame comme d’un prétexte pour relancer le conflit qui oppose les deux principales familles régnantes. Un druide, Obrigan, et ses deux apprentis ont pour mission de retrouver les assassins avant qu’une nouvelle guerre n’éclate. Mais pour la première fois, Obrigan, l’un des plus réputés maître loup de la forêt, se sent impuissant face à l’énigme sanglante qu’il doit élucider… Chaque nouvel indice soulève des questions auxquelles même les druides n’ont pas de réponses. Une seule chose lui apparaît certaine : la mort de ces quarante-neuf innocents est liée aux secrets les plus noirs de la forêt…

.

Je sors de cette lecture avec un sentiment étrange. J’ai beaucoup aimé l’histoire, la mythologie est très fournie, les informations arrivent au compte-goutte, mais arrivent quand même, et les retournements de situation sont nombreux. Surtout, je n’ai trouvé aucun temps mort à cette histoire, les actions s’enchaînent de manière fluide. L’alternance de point de vue permet de ne pas s’enliser dans le récit.

Je conseille ce livre à ceux qui n’ont jamais lu de fantasy. En effet, le cadre est assez simple : pas de personnages, peu de « races » différentes, une map restreinte. Cela permet d’avoir une vision globale du récit très facilement et de ne pas se perdre (comme il est parfois facile en fantasy).

Mais je reste avec le sentiment, que le livre était long à finir (alors que tout se passe sur un mois), ce qui est étrange au regard de ce que je viens de dire, je vous l’accorde.
Je le recommande toutefois et j’irai lire d’autres ouvrages de l’auteur.

Publicités

2 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. bea285 dit :

    Mais tu es de retour!!!! Contente de lire une de tes chroniques. 🙂 J’ai très envie de découvrir druide, mais aussi Martyrs donc on m’en dit beaucoup de bien. ^^

    J'aime

    1. Oui de retour, on essaie 🙂 Disons que je rédige des chroniques pour la médiathèque près de chez moi alors je me suis dit que quitte à ce qu’elles soient rédigées autant les poster sur mon blog. Pis j’ai changé de plateforme parce qu’overblog a mis de la pub sur les sites non premium alors nouveau départ 😀
      Martyrs est justement à ma médiathèque, je compte le prendre bientôt. Si tu veux une LC, n’hésite pas du tout !!!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s